Return to site

LA FACILITATION GRAPHIQUE ET LA MOBILITÉ

Cet article revient sur des travaux que j'ai réalisés en utilisant la facilitation graphique dans le monde de la mobilité. Il s'inscrit dans une série de posts retraçant les différentes thématiques que j'ai pu aborder en dessins. L'ensemble des thèmes est disponible ici et ils seront développés au rythme d'un article par semaine, tous les lundis de ce début 2019.

☕️ Attention, cet article est long (et encore j'ai fait une sélection). J'aime bien bavarder, prenez donc un thé !

Vont ici se cotoyer 2 différents types de mobilité : l'acte même de se déplacer et la démarche de mobilité en soi (dans un cadre étudiant ou professionnel).

La mobilité ou l'art de se déplacer

Pour qu’elle soit bien pensée, la mobilité doit être appréhendée à différents niveaux : au niveau territorial avec les départements et les métropoles pour ne citer qu’eux mais aussi au niveau des entreprises, toujours avec une cohérence territoriale.

la réflexion sur la mobilité est loin d'être une simple question technique et logistique : la mobilité c'est aussi une réflexion sur les comportements :

facilitation graphique, facilitation visuelle, infographie, sketchnotes, hélène pouille, mobilité, nantes, métropole

C'est avec le prisme de la mobilité durable que Nantes Métropole a pu étudier les comportements liés à une circulation fluide (ou plus chaotique) dans la ville et ses alentours.

Le contexte est malheureusement propre à bon nombre de grandes villes : la saturation du réseau de transport se fait ressentir. Ce problème flagrant est aussi une opportunité pour expérimenter de nouvelles solutions de proximité.

Les leviers utilisés pour faire naître des solutions plus adaptées sont issus de l'approche psycho-sociale : la facilitation en se reposant sur des solutions clé en main, la soutien social avec un appui sur une communauté, et l'incitation en jouant avec des nudges.

Il a été question dans cet atelier d'idéation de remettre en cause la suprématie de la voiture dans la ville, qui tient une place démesurée par rapport à des usagers plus vulnérables comme les piétons ou les cyclistes.

Ce "réflexe voiture" peut parfois être lié à un rejet des transports en commun, ce qui amène à engorger encore plus les axes de transport. Certains usagers allaient même jusqu'à avouer qu'ils préféraient les bouchons en voiture individuelle plutôt que la compagnie forcée (et parfois rapprochée) d'autres personnes dans les transports en commun. Pour y remédier, il est nécessaire de repenser les conditions d'un "bien vivre ensemble", avec une démarche globale sur l'expérience dans les transports en commun.

S'il s'agit en grande partie de changement de comportements concernant les transports en commun, il s'agit également de changements d'usages à vélo. Le besoin criant d'infrastructures adaptées s'est fait ressentir avec une intégration plus fluide et plus sécuritaire sur la voie publique. Là encore il est question de douceur avec comme maître-mots information et pédagogie.

Au final, quelque soit le mode de transport proposé et préconisé, il est essentiel de partir de l'existant, de donner envie et d'être ludique. Enfin, voici un florilège des idées proposées : un essai gratuit multimodal, un système de récompense collective, un dispositif permet une tolérance sur les horaires ainsi qu'un pack vélo étudiant tout compris.

Les entreprises sont également amenées à chambouler les infrastructures des territoires :

facilitation graphique, facilitation visuelle, infographie, sketchnotes, hélène pouille, mobilité, paris, saclay

Avec cet exemple du PD(I)E (Plan de Déplacement (Inter) Entreprises) de Paris Saclay, se pose encore la question de la multimodalité et de l'intermodalité. S'agissant d'un plan de déplacement inter entreprises, il est question de réfléchir à comment mutualiser des services (dont ceux liés à la mobilité) et à intégrer l'écosystème dans sa globalité.

La naissance d'une future plateforme partagée soulève plusieurs points : la notion de masse critique permettant le succès de cette dernière mais aussi l'émergence d'un nouveau type de poste : le mobility manager. L'objectif à terme est de proposer une qualité de vie supérieure en conjuguant attractivité de l'entreprise et accessibilité du territoire.

Pour finir, certaines problématiques de mobilité font naître des envies entrepreneuriales. C'est le cas avec un des projets issus du KCREA 2019 de l'IFAG (un challenge étudiant de création d'entreprise) que j'ai pu illustrer en 10 minutes de pitch montre en main :

facilitation graphique, facilitation visuelle, infographie, sketchnotes, hélène pouille, mobilité, la réunion, ifag, kcrea

Le projet consiste tout simplement à proposer des services de VTC à La Réunion (ce qui n'existe pas actuellement).

La mobilité, un état d'esprit

La mobilité c'est aussi la faculté de pouvoir déplacer sa vie (provisoirement ou non) dans une autre ville ou un autre pays. Et cette ouverture sur le monde commence avec les jeunes (en l'occurence ici de 16 à 35 ans en Bretagne) et l'association Jeunes à Travers le Monde :

Une grande diversité de séjours existe pour les jeunes qui souhaitent en bénéficier : premiers pas, parcours mobilité européenne, rencontres interculturelles, séjours linguistiques, parcours vacances, bénévolat avec une association, jumelage, workaway, woofing, helpx, chantiers internationaux, mobilité découverte des métiers, pass europe, stage PMSMP, bourse mobilité pour apprentis, ARIANE, ATLAS, placement à l'étranger, ERASMUS jeunes entrepreneurs, club TELI, EURES, PVT, stages, travail au pair, service volontaire européen court terme et long terme, SCI, VSI, VIE, VIA ou encore séjour de rupture ou de transition.

Étant donné la diversité des dispositifs, les accompagnements le sont tout autant. Il a été l'occasion pendant cette université d'été de faire le point sur les parcours de mobilité et les aides financières proposées. Les solutions sont nombreuses, il est donc nécessaire de penser les dispositifs au cas par cas.

Mais pourquoi partir me direz-vous ? Pour des tas de raisons et notamment pour l'ouverture sur le monde et sur l'autre que cela apporte. Le voyage est d'ailleurs un doux mélange de rencontre de l'autre et d'ouverture à soi-même. L'interculturalité offre énormément de perspectives et participe à lutter contre les préjugés et les discriminations. Un seul mot à dire : voyagez !

À une autre échelle, la vie professionnelle peut également nous amener à faire l'expérience de la mobilité :

facilitation graphique, facilitation visuelle, infographie, sketchnotes, hélène pouille, mobilité, data, sciences po

Les freins à la mobilité professionnelle sont de plusieurs natures : il sont financiers, psychologiques et informationnels. Pour lever ces freins, Pôle Emploi peut se proposer en conseil et en accompagnement avec en appui un jeu de données à agréger.

Ce visuel a été réalisé à l'occasion du challenge data de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye organisé par Datactivist.

Si vous voulez recevoir chaque lundi un nouvel article traitant de la facilitation graphique dans différentes thématiques, vous pouvez vous abonner juste ici (pas de spam, promis) :

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly