Return to site

LA FACILITATION GRAPHIQUE ET LES START-UP

Cet article revient sur des travaux que j'ai réalisés en utilisant la facilitation graphique dans le monde des start-up. Il s'inscrit dans une série de posts retraçant les différentes thématiques que j'ai pu aborder en dessins. L'ensemble des thèmes est disponible ici et ils seront développés au rythme d'un article par semaine, tous les lundis de ce début 2019.

☕️ Attention, cet article est long (et encore j'ai fait une sélection). J'aime bien bavarder, prenez donc un thé !

Cet article vient compléter celui sur la facilitation graphique et l'entrepreneuriat (si vous ne l'avez pas lu, je vous conseille de commencer par là). Je vais aborder ici le monde des start-up avec la partie scalabilité et une irruption dans le monde de la French Tech à l'occasion du CES en 2015 à Vegas.

La scalabilité des start-up ou comment passer de petit à grand

J'ai eu le plaisir d'illustrer la table ronde intitulée "scalabiltié des start-up : comment conjuguer durablement croissance et performance" avec Laurent Chiozzotto de Start & Scale, Ludovic de Carcouet de Digitemis, Isabelle Duchemin d'iDSO, Jean-Michel Gode d'In Excelsis et Thibaut Jarrousse de 10-VINS.

facilitation graphique, facilitation visuelle, sketchnotes, infographie, hélène pouille, start-up, entrepreneuriat, scalabilité, nantes digital week

La scalabilité désigne la capacité pour un projet de passer à l'échelle et autrement dit de s'inviter dans "la cour des grands". Pour ce faire, la start-up ne peut évidemment compter que sur des ressources limitées. Il n'est donc pas ici question de surinvestissement mais de penser intelligemment, ce qui suppose de savoir se remettre en question constamment tant au niveau du positionnement que du business model (et pivoter si nécessaire).

Cette croissance tant convoitée est loin d'être prévisible. Si bien que la meilleure chose à faire est de savoir provoquer les opportunités sans oublier quelques indispensables : s'attaquer à un marché porteur, ne pas sous-estimer la dimension stratégique, ne pas lésiner sur les compétences, tout cela au service d'une (re)connaissance de l'entreprise.

On attend parfois (très) longtemps la croissance mais lorsqu'elle arrive enfin (si elle arrive), elle peut frapper de plein de fouet, si brutalement qu'on a du mal à la gérer (même si on pense être préparé). L'hypercroissance fait ainsi office de bombe à retardement, aussi réjouissante que terrifiante.

Même si c'est fort tentant d'attendre sagement que la magie opère, la réalité du succès se niche souvent dans les détails qu'il s'agit de modéliser pour pouvoir les répéter (sans pour autant tomber dans la bureaucratie et le reporting à outrance). Outre cette attention aux détails, le mental est primordial : il est capital d'être (et de rester) lucide, ce qui veut dire connaître ses forces et faiblesses (le start-upper n'étant pas un super-héro) et donc savoir où mettre son énergie et également savoir s'entourer. Attention à construire quelque qui nous ressemble et à ne pas céder aux sirènes de la mode !

Il se trouve que Valérie Dahm a voulu immortaliser ce moment avec un article dans le magazine Entrepreneur dont voici le début pour compléter mon propos :

facilitation graphique, facilitation visuelle, sketchnotes, infographie, hélène pouille, start-up, entrepreneuriat, scalabilité, nantes digital week

La French Tech, start-up made in France

Petit instant cocorico avec un détour par la French Tech et pas n'importe où : à Vegas ! J'ai eu l'occasion de réaliser cette infographie dessinée / BD verticale (appelez-la comme vous voulez) pour le site du Gouvernement suite à l'édition 2015 du CES (Consumers Electronics Show) :

facilitation graphique, facilitation visuelle, sketchnotes, infographie, hélène pouille, start-up, entrepreneuriat, ces, vegas, french tech, gouvernement

Du 6 au 9 janvier se tenait donc l'édition 2015 du CES (Consumers Electronics Show), le plus grand salon international dédié aux technologies innovants grand public. Les start-up françaises rassemblées sous le label "la French Tech" y ont fait sensation.

La France en 2015 c'est :

  • 160 entreprises dont 66 start-up
  • 1/4 des start-up de l'Eureka Park
  • 1ère délégation européenne
  • 5ième délégation mondiale
  • 400 personnes à la soirée pré CES du 18 décembre 2014 à l'usine I/O
  • 20 000 tweets en France avec le hashtag #CES2015

Emmanuel Macron (à l'époque Ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique) et Axelle Lemaire (à l'époque Secrétaire d'État au Numérique) ont alors déclaré à la délégation française "Ce dont la France a besoin, c'est de femmes et d'hommes qui prennent des risques, et c'est ce que vous faites au quotidien. Le mot "entrepreneur", en l'oubliez jamais, est un mot français."

Cette année-là, la France a décroché pas moins de 23 CES Awards, avec un volet objets connectés fièrement représenté par la montre connectée Withings, le t-shirt connecté de Cityzen Science et la ceinture connectée d'Emotia. Côté Cloud, le connecteur multiplateforme de Lima se distingue ainsi que le système embarqué RNB6 pour voitures connectées de Parrot, déjà leader mondial de drones pour particuliers. Enfin, on remarque dans l'univers audio et vidéo la caméra 360 ° de Giroptic, le home studio intelligent de Voxtok et le casque ZiKsport de Parrot.

Ce début 2015 est tristement marquée par les attentats de Charlie Hebdo et c'est donc tout le salon qui le 7 janvier montre sa solidarité aux victimes des attentats de Paris.

Enfin, les retours du salon sont plus qu'encourageants avec plus de 165 retombées presse sur la présence française et les produits proposés par les start-up françaises. "A change in the air is palpable. "La French Tech" got off to a flying start this week in Vegas" affirme The Economist "France is absolutely crushing it at CES2015!" souligne Yahoo Tech et Gary Shapiro, CEO of CES event confirme "Among the novelties this year, is an exceptionnaly strong French presence".

Encore un peu de start-up ?

Vous avez lu jusqu'ici ? Bravo à vous ! Vous en voulez encore ? Quels insatiables vous faites ! Allez, je suis sympa, en bonus voici quelques travaux d'archive (soyez indulgents, je me "faisais la main") :

  • Qui dit croissance des start-up dit également Growth Hacking (l'art de faire exploser la croissance). J'ai laisser traîner mes oreilles et glisser mes feutres en assistant à une série de conférences sur le sujet proposée par TheFamily. Voici un condensé des différents enseignements qui y sont associés.

  • Parce que les enseignements théoriques c'est bien mais que les expériences terrain, c'est souvent plus concret, j'ai pu profiter de retours d'expérience de différents start-upers lors de conférences donnée à TheFamily. J'ai choisi de faire leur portrait accompagné d'une punchline. À noter que sur les 5 start-ups présentées, deux semblent avoir péréclité et une a été rachetée, la dure loi du marché !

  • J'ai également eu la chance de participer à l'événement J-1∞ dédié aux start-up et organisé par Presse Citron dont j'ai résumé quelques temps forts.

  • Et parce que les événements sont très prisés des start-up, j'ai eu l'occasion de mettre en image la candidature "Bring her to life" de Microsoft, Lima, Ivee et Elium Studio pour un panel à SXSW 2015.

  • Enfin, que ne serait pas le monde de start-up sans les fameux concours de pitch ? J'en ai illustré quelques uns à mes débuts Push Forward organisé par l'Express Ventures, en voici donc le pitch contest et le demo time.

Si vous voulez recevoir chaque lundi un nouvel article traitant de la facilitation graphique dans différentes thématiques, vous pouvez vous abonner juste ici (pas de spam, promis) :

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK