Return to site

LA FACILITATION GRAPHIQUE ET L'ÉGALITÉ FEMMES-HOMMES

Cet article revient sur des travaux que j'ai réalisés en utilisant la facilitation graphique dans le domaine de l'égalité femmes-hommes. Il s'inscrit dans une série de posts retraçant les différentes thématiques que j'ai pu aborder en dessins. L'ensemble des thèmes est disponible ici.

☕️ Attention, cet article est long (et encore j'ai fait une sélection). J'aime bien bavarder, prenez donc un thé !

On va parler ici d'un état des lieux en France de l'égalité femmes-hommes, de l'intérêt de la mixité professionnelle, de l'empouvoirement des femmes et enfin de la place des femmes dans le milieu (aujourd'hui encore très masculin) des technologies.

État des lieux en France

Mise en contexte un peu cocorico avec une infographie dessinée sur l'égalité femmes-hommes en France en 2014 pour le compte du Gouvernement. Évidemment, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir mais voici quelques chiffres encourageants :

facilitation graphique, facilitation visuelle, sketchnotes, infographie, hélène pouille, égalité, inégalités, mixité

En 2014, la France se plaçait donc à la 16ième place mondiale au classement du Forum économique mondial sur l'égalité femmes-hommes gagnant par la même occasion 29 places en un an (pour information en 2018, la France était rendue à la 12ième place).

Même si la France ne figurait pas dans le top 3 mondial, elle se distinguait néanmoins à la première place pour l'égalité dans l'éducation et pour l'égalité dans la santé avec une quatrième place honorable pour l'égalité au gouvernement.

Il reste encore beaucoup à faire et parmi les chantiers prioritaires on trouve l'égalité professionnelle et salariale avec des sanctions prévues pour les entreprises ne respectant pas l'égalité salariale entre les femmes et les hommes. L'accès des femmes aux responsabilités dans toutes les sphères de la société notamment la part des femmes dans les conseils d'administration des entreprises du CAC40 est également en ligne de mire et pour cause : elles n'étaient que 11,3 % en 2009 puis 30,3 % en 2014, encore du chemin jusqu'aux 50 % ! Enfin, la lutte contre toutes les violences faites aux femmes continue avec un service d'accueil téléphonique gratuit et disponible 7 jours sur 7 pour qu'aucune violence ne reste sans réponse.

Les bienfaits de la mixité

Même si l'égalité femmes-hommes n'est pas encore gagnée, on peut déjà haut et fort vanter les mérites de la mixité :

facilitation graphique, facilitation visuelle, sketchnotes, infographie, hélène pouille, égalité, inégalités, mixité

Dans de nombreux secteurs qui embauchent, des difficultés de recrutement pourraient reculer en faisant progresser la diversité des métiers.

Quelques exemples de métiers pour lesquels les entreprises éprouvent des difficultés à recruter et où les hommes ou les femmes sont sous-représentés :

  • Ingénieur(e) informatique où l'on compte 80 % d'hommes contre 20 % de femmes avec un recrutement jugé difficile à 61,1 %
  • Boucher(ère), charcutier(ère), boulanger(ère) où l'on compte 82 % d'hommes contre 18% de femmes avec un recrutement jugé difficile à 50,4 %
  • Conducteur(rice) d'engins du bâtiment et des travaux publics où l'on compte 99 % d'hommes contre 1% de femmes avec un recrutement jugé difficile à 45,9 %
  • Aide à domicile, aide ménager(ère) où l'on compte 97 % de femmes contre 3 % d'hommes avec un recrutement jugé difficile à 64,5 %
  • Professions paramédicales où l'on compte 73 % de femmes contre 27 % d'hommes avec un recrutement jugé difficile à 53,8 %
  • Assistant(e) maternel(le) où l'on compte 99 % de femmes contre 1 % d'hommes avec un recrutement jugé difficile à 58,4 %
L'enjeu est donc d'encourager à plus de mixité depuis l'orientation des jeunes jusqu'au développement des carrières tout au long de la vie avec un objectif de 33 % de métiers mixtes en 2025 (contre 12 % en 2014). Pour ce faire, plusieurs actions sont prévues :
  • Des accords avec les secteurs professionnels avec une sensibilisation à la mixité et un respect de l'égalité (salaires, promotions, formations)
  • Des accords avec Pôle Emploi avec une mixité des offres et des candidatures ainsi qu'une sensibilisation du personnel
  • Plus de mixité dans l'orientation des jeunes
  • Une sensibilisation grand public avec le soutien de la campagne "au travail, c'est le talent qui compte" de la fondation FACE

Enfin, pour encourager la mixité dans certains domaines historiquement masculins, il est nécessaire de donner une visibilité et des temps de parole et d'échanges dédiés à des femmes engagées. C'est le cas pour la rencontre Women do wine qui, vous vous en doutez, concerne le secteur du vin et pour laquelle j'ai le plaisir de réaliser cette courte vidéo :

Le pouvoir de l'empouvoirement

Dans le cadre de rencontres organisées par l'association Lean In Nantes, j'ai assisté à la masterclass donnée par Laure Merlin pour booster sa confiance en soi :

facilitation graphique, facilitation visuelle, sketchnotes, infographie, hélène pouille, égalité, inégalités, empowerment, empouvoirement, confiance en soi

L'empouvoirement (ou l'empowerment en anglais pour les puristes) peut être encouragé par 3 volets :

  • Améliorer son dialogue intérieur en faisant confiance à la vie : faire de la gratitude une habitude, prendre l'échec comme une opportunité et vivre pleinement ses émotions (même les moins agréables).
  • Vaincre la procrastination en rentrant en action : commencer par quelque chose "comme si" j'avais confiance en moi, se souvenir de ses réussites.
  • Utiliser son imaginaire en sa faveur en se laissant porter par ses valeurs : écouter sa petite voix, se focaliser sur le présent, sur le positif et sur le processus

Femmes et technologies mode d'emploi

Enfin, le milieu des technologies est un milieu représentatif qui manque cruellement de diversité :

facilitation graphique, facilitation visuelle, sketchnotes, infographie, hélène pouille, égalité, inégalités, technologies

La Silicon Valley est en quelque sorte l'épicentre de la technologie mondiale. Il y règne ce qu'on pourrait appeler une "culture de bros" (comprendre "brothers"), bref une culture de techos qui se tapent sur l'épaule et qui racontent des blagues salaces de mauvais goût (quoi ? Je caricature ?).

Il est question d'aller plus loin que le simple constat de la faible proportion des femmes dans le milieu technologique (28 % des femmes dans le digital qui sont de surcroît deux fois moins nombreuses qu'il y a 20 ans) et d'embrasser une vision holistique. Si les femmes sont si peu présentes dans ce milieu, c'est aussi que dès le plus jeune âge les sciences ne sont pas "marketées" (pardonnez l'anglicisime !) pour les femmes qui manquent cruellement de role models dans le secteur. Et pour ne rien arranger, quand une femme se fait sa place dans ce secteur (ou dans un autre d'ailleurs), on confond souvent son ambition avec de l'agressivité.

En plus de ses freins extérieurs liés au manque de représentation féminine, les femmes sont particulièrement sujettes à ce qu'on appelle "le syndrome de l'imposteur". Ce syndrome va de pair avec une logique de 100 % : veiller à disposer de 100 % des compétences requises avant même d'oser postuler à un poste ou encore être 100 % sûre de son propos avant de l'exprimer.

Force est de constater que la mysoginie ambiante (qu'elle soit consciente, inconsicente ou subconsciente) ne fait rien pour arranger tout cela. En attendant (doucement) que cela change vraiment, il incombe aux femmes de travailler sur la confiance en soi et de casser (voire d'exploser) le plafond de verre en utilisant la technologie comme un outil au service de valeurs.

Encore un peu d'égalité femmes-hommes ?

Vous avez lu jusqu'ici ? Bravo à vous ! Vous en voulez encore ? Quels insatiables vous faites ! Allez, je suis sympa, en bonus voici encore un peu d'égalité femmes-hommes (il n'y en a jamais assez !) avec le résumé dessiné du deuxième sexe de Simone de Beauvoir, des notes dessinées du Women's Forum 2013 (mes tout débuts !) et des portraits dessinés de femmes inspirantes lors de l'événement W(e) talk 2014.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK